Le greffage est la technique la plus utilisée par les pépiniéristes pour multiplier les rosiers du fait de ses bons résultats. La méthode n’est cependant pas si facile que cela. Voici comment faire…

La technique consiste à implanter, sur le porte-greffe, un œil (ou bourgeon) prélevé sur le rosier à multiplier. Elle se pratique en août.

Etapes :

  • On prélève l’écusson en passant sous l’œil à l’aide d’un écussonnoir et on décolle le bois.
  • On réalise une incision en forme de T dans le porte-greffe.
  • On décolle l’écorce pour faire glisser l’écusson dans l’encoche
  • Une fois celui-ci inséré, on découpe l’excédent qui va dépasser du T.
  • Enfin, on referme les volets du T et on pose un stuck de protection en caoutchouc qui permet un rapprochement des tissus et évite la déshydratation.

 

La nature fait ensuite son travail. En avril de l’année suivante, si un petit rameau s’est développé, c’est que la greffe a pris.

 

Visionnez la vidéo ci-dessous.